forum Accidents

Partager : 
Sujet de discussion
Avatar

conséquences consolidation

05/01/2007 - 16:01 - par jacquot34 - 5080 consultations

Bonjour;
Je suis en arret A.T.suite à une rechute datée du 07/06/06;date à laquelle j'ai été opéré de 2 hernies discales.
J'ai été convoqué ce jour par le médecin conseil qui a constaté des séquelles (perte de sensibilité;douleurs lombaires et sciatalgiques persistantes;position assise pénible ).
Ce médecin m'a informé qu'après une nouvelle infiltration foraminale programmée le 17/01/2007 ; mon état sera déclaré consolidé.
Je me sens dans l'incapacité de reprendre mon activité professionnelle antérieure ( commercial effectuant 60 000 km/an ).
Je ne sais si le % d'incapacité permanente que j'ai depuis mon accident initial (25%) sera maintenu ou révisé.
Merci ; si vous avez été confronté à un problème analogue; de me donner des "tuyaux" sur la marche à suivre ; en parler ou rencontrer qui ? ETC...
A toutes et tous qui me lirez ; je vous souhaite une bonne année 2007 et surtout la meilleure santé possible.

333 réponses à la discussion : conséquences consolidation

Signaler un abus
Répondre
Les réponses
Avatar

Franceline a répondu le 06/01/2007 - 22:40

Bonsoir Jacquot 34, meilleurs voeux à vous aussi !

à la date du 5 janvier, le médecin conseil ne peut prédire votre état après l'infiltration du 17/01/07...
De toutes façons, il devrait vous revoir pour fixer le nouveau taux d'IPP.

de plus,

* si vous n'ètes pas d'accord sur la date de consolidation, vous pouvez demander une expertise. Il faut en parler avec votre médecin traitant dès maintenant, en attendant, continuez d'envoyer des prolongations de repos.

votre taux sera sans doute augmenté, puisqu'il y a eu intervention..
* si vous n'ètes pas d'accord sur le nouveau taux, il faudra le contester.

De toutes façons, ne restez pas seule dans cette difficulté, car votre taux de rente ne suffira pas à vous faire vivre.

- il faut contacter le médecin de votre travail, et l'assistante sociale s'il y en a une, voir si un poste adapté peut vous être proposé,

- il faut rencontrer l'assistante sociale de votre centre de sécu, qui vous conseillera sur les démarches vis à vis de votre situation professionnelle (licenciement ? assédics ?) et sur les points suivants :

- si vous envisagez un reclassement professionnel et si vous n'avez pas plus de 45 ans, il faut le demander au médecin conseil par l'intermédiaire de votre médecin traitant mais AVANT la date de consol à venir, (ou vous pouvez faire la demande vous même sur papier libre également) ceci afin que le reclassement soit pris en charge par la sécu, et non à vos frais.

- il faut continuer TOUJOURS à vous faire prescrire les soins nécessaires, (kiné, piscine,anti-inflammatoires) consolidation ou pas.

- il faut faire un dossier COTOREP.

- si présentez un état dépressif consécutif à cet AT, il faut le faire mentionner sur les certificats de prolongation. ceci pourrait donner lieu à la question d'un "fait nouveau", et vous ouvrir des possibilités, soit en AT,soit en maladie. pour maintenant ou plus tard..

en cas de fort désacccord sur une décision, soit avec l'employeur, soit avec la sécu, il faut demander l'aide de la FNATH (Fédération Nationale des Accidentés du Travail et des Handicapés de la vie)tout à fait apte à remettre les pendules à l'heure avec vos interlocuteurs.

Voilà en gros le principal.. si vous avez des questions ..
Signaler un abus
Avatar

jacquot34 a répondu le 07/01/2007 - 16:09

Bonjour Franceline;

Merci de votre réponse;je vais suivre tous vos conseils.
Pour compléter les informations me concernant ; je vous informe que je suis agé de 53 ans et que mes problèmes de santé ont commencé en janvier 2006.
J'ai du m'arreter de travailler car j'étais très fatigué physiquement (dos et thyroide) ainsi que nerveusement ; mon médecin traitant a diagnostiqué un syndrome anxio-dépressif .
Il m'a envoyé passer une écographie de la thyroide qui a mis en évidence la présence de très nombreux nodules ; et cela s'est terminé par une ablation totale de la thyroide début mars 2006.
Parallèlement ; j'ai été suivi par un psychiatre jusqu'en juillet 2006.
Une fois remis de l'opération de la thyroide ; on s'est préoccupé de mes problèmes de dos et cela s'est donc conclu par l'intervention du 7 juin 2006 et depuis ; je "galère" toujours et plus le temps passe plus le moral est atteint.
Vis à vis de mon employeur ; j'ai entamé une discussion après avoir rencontré pour une pré-visite de reprise la médecine du travail et l'assistante sociale (à mon initiative). Vu mon dossier ; le médecin du travail doit le moment venu me déclarer inapte à la reprise de mon emploi précédent.Il est donc fort probable que je sois licencié ; car un reclassement dans ma société ne peut etre envisagé que pour un poste au siège social distant de 300 KM de mon domicile ; de plus ; je n'ai plus du tout envie de continuer dans le secteur professionnel ou je suis depuis 28 ans (chez le meme employeur).
La question que je me pose à ce jour ; car j'ai besoin d'etre fixé pour l'avenir : est-il possible d'envisager de passer ma première visite de reprise du travail en n'étant pas encore consolidé ?
Conséquences pour mes revenus entre première visite de reprise et licenciement ?
Mille fois merci de vos conseils avisés.
Signaler un abus
Avatar

Franceline a répondu le 07/01/2007 - 17:24

Bonjour Jacquot 34,

merci de ces précisions.
je vois bien le shéma suivant (malheureusement,il faut penser à vos finances):

- 1) rente AT

- 2) mise en invalidité Catégorie 1 pour syndrome anxio dépressif et thyröidectomie, (pour celà, je vous conseille vivement de recourir à nouveau aux entretiens chez le psy, ce syndrome dépressif devrait faire l'objet d'un article 324 pour soins (et arrêt ?)de plus de 6 mois, avec point de départ à l'arrêt de janvier 2006, le syndrome anxio dépressif est majoré par vos douleurs et votre lassitude, ceci est inattaquable.

-3) assedics.

au lendemain de la consolidation il est également possible de vous mettre en arrêt maladie pour cette dépression et repartir en IJ maladie, en attendant de faire la demande d'inval.
c'est à voir entre : votre médecin traitant, votre médecin du travail, le médecin conseil.

pour les questions plus ciblées de vos finances entre la reprise et la consolidation : la reprise n'intervient qu'au lendemain de la consolidation et la rente redémmarrera le lendemain de la conso.

c'est pour celà, pour les conséquences importantes sur votre devenir, qu'il faut contacter l'assistante sociale de la sécu.
tous les acteurs concernés doivent se mettre d'accord sur la procédure à envisager pour que vous ne soyez pas lésé, le médecin conseil y compris.
il appartient au médecin du travail et au médecin conseil de se mettre en rapport.

cette situation peut se révéler provisoire, il se peut que votre âge vous permette de retrouver un travail plus adapté à vos désirs et votre état de santé, par la suite..
Bon courage, il faut remuer les protagonistes ! celui qui se manifeste se fait entendre, les autres se font bouffer..
Signaler un abus
Avatar

jacquot34 a répondu le 07/01/2007 - 20:01

Bonsoir Franceline;

Merci de votre réponse si rapide.
Dès demain ; je prends contact avec l'assistante sociale de la sécu pour lui exposer mon cas.
Si vous le permettez ; je vous tiendrai informé de la suite.
Très bonne soirée à vous et encore merci de votre aide.
Signaler un abus
Avatar

Franceline a répondu le 07/01/2007 - 20:30

je voulais ajouter, pour ne pas vous induire en erreur, qu'il faut vous renseigner, à savoir si  :
- rente AT + inval 1 + assedics est plus intéressant que  :
- rente AT + assedics à taux plein ?

votre dossier est tellement spécifique, qu'il doit être étudié sans vous retrouver lésé

tout est question de plafond, il est évident que vous ne toucherez pas plus, toutes indemnités confondues, que lorsque vous étiez en activité.

le rôle de l'assistante sociale sécu, du conseiller assédics, et de tous les médecins est très important.
(N'oubliez pas la Cotorep)

en cas de litige sur le licenciement, vous pouvez également vous diriger vers l'Inspection du Travail, je vous le conseille pour connaitre vos droits concernant le montant de votre indemnité de liciendiement..

oui, merci de me tenir informée de la suite.
et bon courage pour vos démarches. la procédure est un peu compliquée à démarrer, parce que vous aurez l'impression que tout part dans toutes les directions, mais une fois lancée, ça va aller.
il faut juste beaucoup de patience ..
Signaler un abus
Charte du forum

Signaler un abus